Commune de Saint Pierre
Imprimer la page Agrandir la taille du texte Réduire la taille du texte
 

Sur le passage d’une ancienne route celte vers le pays de Bade puis romaine, puis nationale 422 et maintenant départementale 1422, proche de l’axe routier A35, à mi-chemin entre plaine et vignoble, Saint-Pierre est un endroit de passage où il fait bon vivre. Le passage de l’Andlau, grande rivière régionale, a permis de fixer les habitants en son fief.

Quelques vestiges datant de l’Age de bronze, un ancien prieuré augustin - aujourd’hui propriété de la famille des comtes d’Andlau - qui fut rattaché à l’évêché de Strasbourg et est devenu aujourd’hui château d’Ittenwiller, constituent des éléments de patrimoine remarquable autour du village. Ce château a d’ailleurs vécu une petite part de la rédaction finale du « Chant de guerre des armées du Rhin », la future « Marseillaise ». Rouget de Lisle y a en effet séjourné et y aurait  complété a rédaction de l’hymne national avant de le présenter aux notables de Strasbourg.

Le patrimoine du village est fortement marqué par l’activité passée de ses moulins.  Sur sept ouvrages, il en reste aujourd’hui deux. Ils utilisaient la force motrice de l’Andlau pour moudre ou transformer les céréales et le sucre, actionner les machines des tanneries et fabriques de textiles. Encore aujourd’hui, les habitants du Piémont témoignent de l’importance de cette activité dans leur cycle de vie. On venait de tous villages pour apporter son grain et repartir avec sa farine.

Quelques maisons de maîtres marquent la richesse liée à ces activités du début de l’ère industrielle. L’ancienne demeure Nobiliaire des Hallez a été reconvertie en maison de retraite de la Société des Missions Africaines. D’autres maisons de retraite ont quant à elles été reconverties en logements, illustrant  qu’à Saint-Pierre jamais rien n’est figé.  Le village a su continuer à évoluer avec son temps.

Ces dernières années, l’évolution du village s’est poursuivie à un rythme maîtrisé, afin de conserver une authenticité et une identité villageoises tout en permettant le développement artisanal et industriel. Si les habitants se sentent bien dans leur village, ils souhaitent également développer son image et son attractivité au sein du Piémont. Le village fait ainsi figure d’authentique «bourg rural le long de l’axe d’échange Alsacien ».

Saint-Pierre se caractérise aujourd’hui par un tissu d’activités diversifiées

 On y trouve trois restaurants, un comptoir agricole, une fabrique de munster fermier avec un magasin de vente directe de produits du terroir, une brasserie artisanale qui fait partie des cinq brasseries fondatrices de l’association des brasseries indépendantes alsaciennes, un fabricant  mondial d’échafaudages pour l’industrie, un vigneron et plusieurs exploitants viticoles, un haras créé récemment mais qui bénéficie déjà d’une belle renommée régionale avec des infrastructures pour cavaliers jeunes et confirmés. Ces activités attestent de la vitalité du village, qui compte 150 emplois pour 630 habitants.

La situation géographique du village, à équidistance entre Colmar et Strasbourg est également un atout, tant pour l’accueil de projets à vocation économique que pour l’accès touristique aux nombreux châteaux du Piémont des Vosges et aux magnifiques sentiers balisés du club Vosgien.

Voici en quelques mots une introduction à notre village,  que vous trouverez également honoré de deux fleurs par l’association des villages fleuris de France.

Bon séjour parmi nous !

Denis Ruxer

Denis Ruxer

Maire de Saint-Pierre


Météo du Pays Plus de détail
 
Chargement des données météo...